Connexion

Partager cette page

Geolocalisation....

L’exploration quantique avancée

L’exploration quantique avancée

L’exploration quantique avancée

Hypnose 5.0 : comprendre l’exploration quantique avancée (par Florence Mangeot)

« L’hypnose 5.0 est une technique d’exploration quantique avancée. Elle permet d’apporter des réponses à des problèmes parfois irrésolus depuis des années et d’identifier les causes profondes de difficultés : malaises, peurs, souffrances, angoisses, ou des symptômes somatiques qui peuvent parfois être reliés à certaines dimensions énergétiques ou issues de lignes de temps différentes de notre vie physique actuelle. La clé : la télépathie comme moyen de communication retrouvé. »

Laurence Mangeot

Si je devais me présenter, je dirais que j’ai commencé par un parcours en sociologie clinique et en ingénierie sociale pendant quelques décennies auprès de publics en grande précarité, puis que j’ai voulu trouver d’autres réponses à apporter à ces gens « broyés »…

L’hypnose classique a été une piste durant un temps, mais les résultats trop modestes m’ont poussée à chercher une autre voie. Après des mois de recherche et d’analyse de différentes techniques, c’est celle de « l’hypnose régressive » ou « hypnose quantique » qui m’a semblé être la mieux adaptée dans l’objectif de surmonter les difficultés que j’avais depuis quelques années auprès des publics en grande souffrance.

En 2020, j’ai participé à une formation d’hypnose régressive ésotérique proposée par Calogéro Grifasi. Nous étions alors une douzaine de participants, et dès la fin de la formation j’ai gardé le contact avec certains d’entre eux à travers des sessions d’entraînement.

J’ai ensuite créé Hypnose 5.0 : Exploration Quantique Avancée. Les liens entre nous ont perduré et d’autres membres nous ont rejoints. Puis les sessions se sont diversifiées avec deux approches complémentaires : un département exploration et les sessions clients (soins).

La spécificité de notre discipline est de pratiquer les explorations à distance via des plates-formes de visioconférence et d’utiliser les outils informatiques pour nos sessions et leur diffusion. De fait, notre réseau s’étend bien au-delà de l’Hexagone. Nous intervenons ainsi dans tous les pays francophones et dans le reste du monde avec des interprètes en différentes langues.

  • Un cadre d’intervention particulier  

Nous sommes souvent sollicités pour intervenir sur des personnes qui présentent des cas assez lourds de possession ou d’emprise psychique qui les empêchent de vivre correctement leur vie. Ils nous contactent principalement parce qu’ils ont des problémes à résoudre et nous sommes parfois leur ultime espoir après des années de recherches et de tentatives infructueuses auprès de spécialistes.

Dès le premier contact, nous les informons que la solution à leur problème ne pourra venir que d’eux-mêmes, et que nous ne sommes que des tiers à même de faciliter leur quête d’une solution (l’hypnose 5.0 ne se substitue en aucun cas à la médecine conventionnelle).

Pendant les séances d’hypnose, nous induisons chez le sujet un état particulier appelé « réalité de conscience augmentée ». La méthode classique de l’hypnose est en quelque sorte « inversée » à travers l’induction d’un état de transe hypnotique qui va démultiplier son champ de conscience. Cet état est plus profond que l’état modifié de conscience que l’on utilise habituellement en hypnose.

L’objectif est de reconnecter son inconscient et son esprit conscient pour créer une synergie parfaite qui va aller à la source de ses problèmes grâce à des informations qui vont remonter via les portes de son inconscient. Nous avons alors accès à une sorte de « super-conscience ».

À partir de là, en tant que télépathe, je suis en mesure de poser les bonnes questions afin d’obtenir des renseignements que je n’aurais pas eus oralement du sujet s’il n’avait pas été dans cet état. C’est une véritable révolution, car en une seule séance, la conscience d’une personne (même « parasitée ») lui rapporte des informations essentielles qui peuvent provenir de son futur, de son passé, d’ailleurs, de très loin parfois… mais sans jamais lui mentir.

Il s’agit très souvent de retrouvailles avec Soi, après une longue période d’absence. La charge émotionnelle est fréquemment très intense et nous assistons souvent à des larmes de joie et de bonheur.

  • L’hypnose 5.0 pour quels types de  problèmes ou pour quels sujets ?

Notre méthode d’hypnose va chercher des informations qui ne sont pas accessibles en temps normal. L’objectif est de permettre à la « conscience » du sujet de nous conduire à l’origine du phénomène. C’est un moment très précis, qui va avoir une résonance particulière dans le présent. Cette phase est cruciale, car c’est à ce moment-là que l’on va guider la personne pour qu’elle « annule » ou « retire » toutes les « autorisations » qui auraient pu être accordées.

C’est un terme qui mérite d’être expliqué. L’autorisation est une chose, comme une pensée ou une acceptation tacite que vous donnez à une autre conscience (parfois un défunt, mais pas uniquement) sur votre âme et votre existence. Elle a été accordée au cours de votre vie, ou d’une précédente, sans que vous en soyez conscient, et elle va à l’encontre de votre libre arbitre.

Cette « autorisation » est parfois à l’origine du mauvais sort qui s’acharne sur votre destin (professionnel, affectif, familial, etc.), ou de ce malaise physique ou mental qui vous oppresse sans que vous puissiez en trouver la raison. Parfois, tout au fond de vous, vous pouvez aussi sentir que quelque chose vous « parasite », sans que vous puissiez l’identifier… mais en sachant que cela n’est pas « vous ».

Une fois le sujet sous hypnose, l’opérateur qui guide la séance va toujours commencer sa session en identifiant l’ADN éthérique ou le code génétique de la personne. Ensuite, il vérifie celui de la conscience (ou de l’intelligence) qui pourrait la « parasiter », car celle-ci se montre parfois sous la forme de quelqu’un de connu. Si le sujet n’est pas en capacité d’entrer en hypnose avancée, c’est le télépathe qui entre en contact avec sa conscience et rapporte les informations. Parfois, le travail se fait à deux voix (personne + télépathe).

Nous allons ensuite remonter le temps, jusqu’au moment où les « accords » ont été passés. Ce n’est qu’après cette étape très importante que l’origine de certains blocages, la récurrence de certaines situations négatives, les causes de leurs soucis pourront être mises en évidence. L’opérateur demande ensuite que tous les accords actifs (autorisations) soient immédiatement retirés.

Cette demande peut s’adresser à un défunt très proche ou à une forme d’intelligence qui parasite le sujet depuis des années. L’important est d’identifier la source à l’origine de cet accord pour le briser. Cette simple demande résout souvent la majorité des problèmes dès le début de la séance. L’objectif est de permettre une reconnexion des gens avec eux-mêmes (leur conscience ou Soi) et leur environnement énergétique. Je les guide dans ce parcours afin de leur permettre de débloquer les problèmes récurrents qui les affectent, ou de résoudre des conflits qui risquent de s’aggraver avec le temps.

  • Le déroulement d’une séance d’Hypnose 5.0 

Lors d’une session, c’est comme si votre corps et votre esprit passaient en mode « pilotage automatique », et que vous étiez plongé hors du temps. Grâce à la voix de l’hypnothérapeute, votre esprit se détache de cette dimension et de son espace, vous entrez alors en état de conscience augmenté.

Votre niveau de conscience ne faiblit jamais, au contraire, il s’élève, vous passez en « état de conscience ou de réalité augmenté ». Vous capturez alors des informations capitales vous concernant, qui seraient quasiment impossibles à recueillir en état de conscience normal.

Cette capacité à entrer en état de conscience augmenté est variable selon les individus. Certains sujets obtiennent immédiatement des résultats impressionnants, alors que d’autres n’arrivent pas à déconnecter du monde physique.

Au début des sessions, nous ne savons pas quelle forme d’intelligence nous allons rencontrer. Le professionnel en télépathie commence par observer l’ADN éthérique de la personne sous hypnose, puis il vérifie sa résonance avec son champ fréquentiel. Il va également scanner son génome éthérique et vérifier s’il existe des connexions interférentes.

Si tel est le cas, il faut remonter dans le temps à l’origine du problème pour que la personne annule toutes les « autorisations ». Je l’accompagne aussi pour qu’elle puisse ouvrir un portail afin d’y faire passer la forme d’intelligence qui était en elle et qu’elle vient d’abandonner. Je guide ensuite cette conscience pour lui permettre de passer dans une autre dimension, meilleure pour la personne…

Dès la fin de la session, certains ressentent des améliorations immédiates ou reviennent avec des réponses, d’autres vont ressentir une transformation profonde, lente et régulière, semaine après semaine, mois après mois… C’est ce que nous appelons le temps de « métabolisation » qui est propre à chacun.

  • Précisions sur l’ADN, la Compatibilité génétique et les « autorisations »

En fait, l’ADN éthérique n’est pas associé qu’à un corps physique humain. Quelle que soit la forme de conscience en présence, il y a toujours un « génome éthérique » qui la caractérise, ce qui nous permet d’en détecter la présence. Évidemment, c’est plus simple dans le cas d’un défunt qui parasite un humain, car les deux typologies génétiques sont identiques au départ.

De fait, il est plus facile pour les personnes décédées de trouver un hôte compatible avec leur ADN éthérique afin de le « parasiter ». (Nous avons déjà évoqué ce que nous appelons l’accord qu’un vivant peut donner à un défunt [si les deux personnes ont envie de la même chose, cela peut constituer une « autorisation »], et pour que cet accord puisse interagir complètement dans la dimension physique, il faut donc une « compatibilité génétique éthérique ».)

  • Qu’est-ce qu’un portail organique ?

Venons-en maintenant à la notion de « portail organique ». Il s’agit d’une personne complètement ouverte à plusieurs entités ou consciences.

Le « portail organique » est souvent une personne qui a vécu très peu d’expériences humaines, et qui arrive parfois tout juste d’une vie animale. Cette personne a souvent été « identifiée » très jeune pour que son corps serve d’hôte à une entité. Ça peut être n’importe qui se trouvant autour de nous. Cela s’explique par le fait que lorsque l’âme d’un être humain commence à vivre sa première incarnation après celle d’un animal, elle est encore connectée à son ancienne « intelligence collective » d’animal, qui était programmée pour développer prioritairement un « instinct de ruche ». Ce type de personne est donc moins élevée en fréquence qu’une autre qui aurait un long karma derrière elle, et elle est donc plus facilement « utilisée » par des entités.

La facilité de contrôle mental d’un « portail organique » par une entité est donc liée à notre processus d’évolution. C’est une « possession » interférente, mais comme je l’ai déjà souligné, ce n’est pas une fatalité, car il lui faut toujours l’accord total de la personne. Le portail organique vivant est donc plus fragile face à des entités très puissantes qui peuvent se servir de lui pour accomplir de sombres desseins. Pour les raisons évoquées plus haut, il y a peu de moyens d’y échapper.

Malheureusement, la plupart des personnes qui servent de portail organique sont sous contrôle mental et elles ont souvent abdiqué au profit de formes de conscience qui les manipulent ou les possèdent…  Ces profils de personnes ne font généralement pas appel à nous, car leur volonté est annihilée…

  • Nos sessions « Investigation et Exploration »

C’est un chapitre que je vais aborder rapidement, mais qui méritera sans doute une suite à ce premier article pour bien approfondir le sujet. En dehors des séances destinées à remédier aux maux des personnes qui nous contactent, nous avons aussi élargi notre cadre d’investigations et nos sessions d’hypnose à d’autres types d’explorations.

En effet, nous réalisons des séances d’exploration quantique avancée qui se concentrent sur des sites mystérieux ayant connu des contextes historiques marquants, des civilisations disparues, des mondes et des dimensions où se côtoient des formes d’intelligence humaine et non humaine…

Dès nos débuts, nous avons saisi l’intérêt majeur de cette technique et les potentiels infinis qu’elle permettait de développer. Rapidement, nous avons testé différents protocoles d’enquêtes. Nous avons ensuite appliqué les fondements de la recherche scientifique et créé nos propres conventions exploratoires.

De nombreux biais sont à déplorer dans ce type d’investigation, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle, car ce sont des mondes entièrement nouveaux à explorer. Nous réalisons ces investigations exploratoires sous hypnose avec connexion télépathique. Il s’agit de la même configuration qu’en session normale, mais avec un opérateur qui va guider l’intégralité de la séance avec un support télépathique que l’on induit en hypnose. Les sujets explorés (autres mondes et dimensions, civilisations anciennes, technologies, sciences, artéfacts, énigmes historiques, etc.) sont choisis en fonction des demandes que l’on nous fait, ou ils sont en lien avec un thème autour duquel nous souhaitons obtenir des réponses.

Nous formalisons ensuite un protocole exploratoire contenant une série de questions choisies et travaillées en concertation avec nos commanditaires. haque protocole est ensuite testé avec une équipe de plusieurs télépathes. Aucun d’eux n’a eu connaissance du sujet en amont. Toutes les sessions sont filmées, de manière à pouvoir ensuite les reprendre, les traiter et les analyser à froid.

A la fin, nous réalisons une analyse minutieuse de toutes les informations recueillies et notamment de l’indice de récurrence de certaines informations. Nous essayons dans la mesure du possible de travailler jusqu’à saturation des résultats, à la manière des labos de recherche. Rappelons ici qu’il s’agit de données qualitatives et néanmoins analysables sous le prisme des techniques de recherche en sciences humaines.

Ces protocoles d’investigation demandent une dépense en temps et en énergie considérable, car l’information collectée au cours des sessions d’exploration en hypnose 5.0 n’est pas toujours pure. De la source au récepteur, l’information est souvent contaminée, elle risque aussi d’être distordue, interprétée… ne pouvant être utilisée comme preuve irréfutable. Recueillie sous cette nouvelle forme, une infime quantité d’informations va cependant nous permettre d’obtenir des données qui coïncident entre elles. C’est cette substantifique essence qui va nous permettre de reconstruire un type de réalité qu’il appartiendra alors d’aller vérifier plus avant…

  • Conclusion

Pour finir, je voudrais évoquer le sort de certaines personnes qui vivent en laissant leur corps physique totalement « parasité » par différentes formes de conscience. Certains hôpitaux psychiatriques en sont remplis, et elles servent malgré elles de « portail organique ». Ces personnes sont plus dans une situation de « possession » que réellement malades au sens physique du terme, et cela devrait être mieux pris en compte dans leur parcours de thérapie. Il faudrait sans doute leur redonner un meilleur accès à leur « conscience » et à leur « libre arbitre » !

Je vous dis à très bientôt. Amitiés. Laurence.

Source : Magazine Ikaris n° 24

Avis

0
    0
    Panier
    Le panier est videEspace Marketing