Connexion

Partager cette page

Geolocalisation....

La lysine contre le stress et l’anxiété

La lysine contre le stress et l’anxiété

La lysine contre le stress et l’anxiété

La lysine contre le stress et l’anxiété

Les bienfaits de la lysine pour le traitement du zona et de l’herpès

« La lysine est un acide aminé essentiel qui est indispensable à une bonne immunité. Il a été démontré qu’elle prévient les boutons de fièvre et accélère la cicatrisation des plaies. Elle réduit également l’anxiété chronique en normalisant les réponses hormonales au stress ».

John Bell (Lysine : What it is & How You Can Benefit from It)

Si après une période de stress intense vous faites partie du nombre croissant de ces personnes qui voient ressurgir un zona ou de l’herpès, vous pourriez prendre des suppléments alimentaires à base de lysine afin de remédier à ce problème. C’est un remède naturel connu de longue date sans effets indésirables et qui booste les défenses immunitaires.

Pour évoquer ce sujet, nous avons pris rendez-vous avec Pierre Simoni (naturopathe, nutritionniste et diététicien aujourd’hui à la retraite) qui nous avait déjà donné quelques conseils pour prendre soin de notre santé en nous expliquant le fonctionnement de notre microbiote intestinal (dans Ikaris n° 18), nous avait aussi vanté les vertus du CBD (cannabis médical) dans le n° 21, puis donné quelques conseils techniques pour pratiquer l’autohypnose (dans Ikaris n° 22). 

Nous le retrouvons aujourd’hui pour qu’il nous parle de la lysine, qui est un acide aminé dont on entend de plus en plus parler. Nous l’avons donc de nouveau interviewé pour tout savoir sur ses vertus et ses propriétés.

– Élise : Bonjour, Pierre. Je fais de nouveau appel à vos connaissances pour vous demander des conseils santé au beau milieu de cet hiver qui met à rude épreuve nos organismes déjà fatigués par le retour des virus automnaux.

– Pierre : C’est toujours un plaisir de vous retrouver ainsi que les lecteurs du magazine.  

– Élise : Parfait, alors entrons directement dans le vif du sujet. En résumé, la lysine est un acide aminé qui permet d’inhiber la réplication des virus dans l’organisme, comme ceux par exemple du zona ou de la grippe. Elle peut également soutenir le système immunitaire pendant tout l’hiver, comment agit-elle ?

– Pierre : En fait, elle empêche les cellules virales de se déplacer et de se multiplier dans l’organisme. C’est ce que l’on appelle un « booster d’immunité ». On peut en prendre comme on prend de la vitamine C et D sous forme de petite cure au cœur de l’hiver, quand l’organisme est fatigué et qu’il manque de soleil.

– Élise : Quel est son mécanisme d’action ?

– Pierre : La lysine est en fait un acide aminé naturel que l’on trouve dans des tas d’aliments comme l’avocat, les betteraves, les pommes de terre, les haricots, les pois chiches, les lentilles, les œufs, les huîtres ou le poulet. C’est l’un des neuf acides aminés essentiels pour l’homme et elle est véhiculée dans l’organisme par ARN messager. Elle est vraiment essentielle à l’organisme et il faut à tout prix éviter les carences, car c’est un antiviral puissant.

– Élise : On a beaucoup entendu parler de personnes qui souffraient d’effets secondaires de la vaccination contre la COVID-19 et qui voyaient ressurgir des herpès ou des zonas. La tension nerveuse, l’épuisement au travail et d’autres formes de stress peuvent aussi favoriser sa résurgence. Il semble aussi que l’affaiblissement de nos défenses immunitaires puissent rendre l’organisme plus vulnérable aux éruptions d’herpès, par exemple. Alors, peut-on prendre des compléments alimentaires à base de lysine pour empêcher le retour de ces symptômes ?

– Pierre : Oui, mais attention, il ne s’agit pas d’un traitement médical, d’ailleurs on ne connaît aucun médicament vraiment efficace contre ces virus persistant dans l’organisme, que la plupart des gens ont pour la vie. Par exemple, l’herpès zoster est le virus qui est à l’origine de la varicelle, c’est à cause de lui que le zona peut apparaître à l’âge adulte. En fait, une fois dans l’organisme, et après que vous avez guéri de la varicelle lors de l’enfance, le virus de l’herpès hiberne dans les cellules nerveuses. Il peut se réveiller à tout moment, dès que le stress, la fatigue ou un autre « déclencheur » l’active. Cette douloureuse éruption peut alors entraîner de la fièvre et vous empêcher de mener vos activités habituelles pendant plusieurs semaines.

Et comme certains facteurs hivernaux nous rendent plus vulnérables à la résurgence de virus saisonniers, il est important de consommer des aliments qui renforcent notre système immunitaire. C’est là que peut intervenir la lysine, car elle favorise le « réendormissement » des virus dans l’organisme. Un à deux grammes de lysine par jour durant six mois permettent de limiter l’activité de ces virus pendant l’automne et l’hiver. Elle va les maintenir à l’état de latence.

– Élise : Y a-t-il un risque d’effets secondaires ?

– Pierre : Les personnes souffrant de maladies hépatiques ou rénales chroniques, ou celles ayant un taux de cholestérol élevé doivent consulter leur médecin avant d’envisager d’en consommer sous forme de cure temporaire et doivent convenir d’un dosage idéal avec lui (en général, la dose standard prescrite en cas de crise est de 1 000 mg, 3 fois par jour pendant 2 semaines. Et pour prévenir les récidives, les personnes peuvent aussi prendre 1 000 mg par jour pendant 3 à 6 mois). Autre avantage de la lysine, elle contribue à la croissance des os, à la formation du collagène, au renfort des anticorps, ainsi qu’au métabolisme des glucides. 

– Élise : Certains compléments alimentaires incorporent du zinc et de la vitamine D. Vous les recommandez également ?

– Pierre : Absolument ! Quand on prend de l’âge, on absorbe moins bien le zinc et la vitamine D qui sont présents dans notre alimentation ou apportés par l’exposition au soleil. Un supplément multivitamines et multiminéraux pourra combler ce déficit. 

– Élise : La lysine est vendue dans le commerce ?

– Pierre : Oui, bien entendu, c’est en vente libre et sans ordonnance. Ces suppléments alimentaires sont disponibles dans la plupart des bonnes pharmacies sous forme de capsules ou de comprimés renfermant généralement de 500 mg à 1000 mg de lysine chacun. On la trouve aussi sous forme de baumes à lèvres. 

– Élise : Qu’est-ce qui peut provoquer des carences en lysine dans notre organisme ?

– Pierre : Essentiellement des périodes de stress prolongées comme nous en connaissons une avec la crise de la COVID-19 qui a commencé il y a maintenant deux ans. Elles peuvent finir par entraîner une chute des défenses immunitaires et de l’anémie. On se retrouve alors très exposé à tous les virus qui nous entourent et à ceux qui étaient dormants dans notre organisme.

– Élise : Existe-t-il des études médicales sérieuses qui démontrent l’action de la lysine contre l’herpès, par exemple ?

– Pierre : Oui, mais très peu. Il y a eu quelques études cliniques au cours des années 1980 et les résultats de la majorité des essais ont montré que la lysine pouvait contribuer à diminuer la récurrence, la gravité des crises et la guérison rapide des éruptions de boutons. Une enquête auprès de 1 543 personnes souffrant d’herpès et ayant pris de la lysine 1000 mg par jour en moyenne durant six mois a également montré des résultats très positifs. 

– Élise : Comment agit-elle dans l’organisme ? Peut-elle aussi nous aider à lutter contre une infection au SARS-CoV-2 ?

– Pierre : À ma connaissance, aucune étude n’a été faite pour démontrer son action contre le virus de la COVID-19, mais elle pourrait bien être très utile pour aider nos défenses immunitaires. Pour expliquer son action, les chercheurs pensent que les virus cesseraient de se multiplier lorsque le taux de lysine dans l’organisme dépasse celui de l’arginine. Pour comprendre cet effet, il faut savoir que l’arginine est l’un des 20 acides aminés qui composent nos protéines, et il joue un rôle dans la division cellulaire, la guérison des blessures, l’élimination de l’ammoniaque par l’organisme, le bon fonctionnement du système immunitaire et la sécrétion de certaines hormones, notamment l’hormone de croissance. 

On sait justement que les virus ont un besoin essentiel de l’arginine (qui se trouve dans notre organisme) pour se reproduire. Or, ces deux acides aminés sont toujours en concurrence. Donc quand le taux de lysine monte dans l’organisme, il fait mécaniquement baisser celui de l’arginine… Du coup, les virus ont plus de mal à se multiplier et à infecter nos cellules.

– Élise : L’organisme est vraiment très complexe et il ne faut pas grand-chose pour le dérégler… La lysine est-elle aussi utile pour lutter contre l’herpès génital ou les aphtes ?

– Pierre : Logiquement oui, comme je vous l’ai dit, quand elle est abondante, les virus trouvent moins d’acides aminés pour se reproduire et ça permet à notre système immunitaire de reprendre le dessus juste avant la réplication massive du virus. Par contre, il faut éviter les aliments riches en arginine pendant cette période, notamment le chocolat, les arachides, les noix et les graines, car ils pourraient atténuer l’effet bénéfique de la lysine. Quant à ses effets indésirables potentiels, ils sont très rares. 

– Élise : Pour en revenir au zona, car c’est un mal très répandu, est-ce que la lysine peut soulager la démangeaison et la douleur qu’il provoque ?

– Pierre : Surtout, il ne faut pas gratter ni percer les vésicules pour calmer les démangeaisons, car le liquide qui en sort peut être contagieux. En fait, c’est le virus de la varicelle que l’on pourrait alors propager tout autour de nous (si l’on a eu cette maladie infantile, le virus reste présent dans notre corps à l’état dormant, car il est bloqué par notre système immunitaire). Il n’existe malheureusement pas de traitement médical, mais les magnétiseurs et les coupeurs de feu obtiennent parfois des résultats étonnants.

– Élise : Oui, il faudra d’ailleurs que nous fassions un sujet sur les résultats spectaculaires obtenus par ces praticiens sur les brûlures, par exemple… Sinon, des recherches menées chez les souris ont mis en évidence les effets anti-inflammatoires de la lysine sur l’intestin et le pancréas. En cas de syndrome d’intestin irritable ou bien de pancréatite causée par une infection virale, la lysine peut-elle être efficace ?

– Pierre : Difficile à dire. Certaines études avaient commencé à montrer que la lysine pouvait aussi aider à la digestion, mais elles n’ont jamais été menées jusqu’au bout. Elles suggéraient que cet acide aminé aidait le tractus gastro-intestinal à absorber le calcium. Ce calcium ajouté pourrait contribuer à la formation de nouveaux tissus osseux, mais ce n’est pas démontré.

– Élise : Merci beaucoup Pierre pour toutes ces informations. Notre système immunitaire vous remercie, et je vous dis à très bientôt pour de nouveaux conseils santé.

– Pierre : Merci à vous, et amitiés à tous les lecteurs.

Source : Magazine Ikaris n° 25

Avis

0
    0
    Panier
    Le panier est videEspace Marketing